Monthly Archives: July 2007

Paris Shuffle: Montel

Until now, Montel, a French electro/hip-hop artist’s biggest claim to fame was a track called « Disco King » on Loik Dury’s Les Poupées Russes (Russian Dolls) soundtrack, back in 2005. A video game translator by day whose been dabbling with electro/hip-hop/pop music since his teens, Montel just released his first CD, Dans Mes Rêves (In My Dreams) on Discordian Records out of Grenoble. I saw him perform for the first time last winter, and recently saw his last Paris show with electro/experimental composer/keyboardist Daahood at Kitch’up near uber-touristy Montmarte. The lanky duo make for unassuming electro/hip-hop/ maestros who seem at ease mixing classic street beats with contemporary pop sounds in both French and English.

Jusqu’à présent, Montel, un artiste français d’electro/hip-hop a pu revendiquer une certaine celebrité avec un morceau « Disco King » sur la BO de Loik Dury pour le film Les Poupées Russes en 2005. Un traducteur de jeux-video le jour qui bidouillait dans des sons electro/hip-hop/pop depuis son adolesence, Montel vient de sortir son premier CD, Dans Mes Rêves/ Discordian Records de Grenoble. Je l’ai vu jouer pour la première fois l’hiver dernier et plus récemment avec le compositeur/pianiste electro/experimental Daahood à Kitch’up dans le quartier archi-touristique de Montmartre. Le duo dégingandé vont vers des maestros d’electro/hip-hop sans prétention et paraissent à l’aise en mixant des incontunrnables des rythmes urbains avec une musique pop contemporaine.

l_cdc38116b0b9a0fca8f620d662d7b3b1.gifLast spring, Montel very coyly made select mp3s of his CD available through a DIY email sign-up campaign on his official website in advance of the album’s street date. His album is on sale online DRM-free through FNAC and Indie Music Shop. Montel also seems to make good use of his online time with a recent virtual collaboration of one-offs with long lost pals overseas for his almost 9000 Myspace fans.

Au printemps dernier, Montel a décliné avec un air de saint nitouche quelques mp3s de son album en avant première avec sa propre petite campagne faite maison d’inscriptions par email depuis son site internet officiel. Son CD est en vente sans DRM à la FNAC et l’Indie Music Shop. Montel semble bien gerer son temps en ligne sur une récente collaboration avec de vieux potes retrouvés à l’étranger pour des morceaux inédits en écoute actuellement auprès de presque 9000 de ses fans de Myspace.

With some respectable ‘zine reviews (Sugar Magazine, Trax), Montel is progressively building a grassroots buzz that will hopefully help bring more fans out to his upcoming show at an understated hipster joint, Nouveau Casino in Paris 11è on Saturday, August 18.

Avec quelques chroniques respectables dans des magzines niches (Sugar Magazine, Trax), Montel crée progressivement la base d’un buzz qui pourrait encourager d’avantage de ces fans de venir le voir à son prochain concert samedi le 18 août, au Nouveau Casino, une salle branchée mais modérée dans Paris 11è.

Advertisements

Leave a comment

Filed under Cheap drinks/ Cocktails pas chers, Current Event / Actualité, Electronica, French Song / Variété Française, Hip-Hop, Kitch' up, Loik Dury, Montel, Nouveau Casino, Paris Shuffle, Pop

Mike Ibrahim @ L’Archipel

After missing a few of his previous shows, I was finally able to catch the tail end of Mike Ibrahim’s performance a few weeks ago at L’Archipel. As a guitarist, and singer/songwriter, Mike is a capable musician who sings soothing French soul acoustic tunes well enough to seduce a stoic audience. With caramel-smooth skin, chiseled good looks and other marketable qualities , Mike and his 3-person band can easily afford to take more chances to rise above the musical fray.

Mike and New York based singer/songwriter, Nojj recently collaborated on a single « Spring Rain », available exclusively on Myspace. Mike is currently unsigned and is working on a debut CD set to hit the streets in September 2007.

L’Archipel is a quaint little concert hall that doubles as an arthouse indie movie theater. An off-the-radar venue in Paris 10è worth checking out for its varied selection of music and film.

mikei.jpgAprès avoir raté ses concerts précedents, j’ai eu enfin l’occasion de voir la fin du concert de Mike Ibrahim il y a quelques semaines à L’Archipel. En tant que guitariste et chanteur/compositeur, Mike est un bon musicien qui interprète de douces chansons acoustiques en français qui pourraient séduire même un public stoique. Avec sa peau veloutée comme du caramel, un beau visage anguleux, et d’autres atouts prêts à être commercialisés, Mike et son trio peuvent déjà commencer à tenter des risques pour être en avance de la melée soul/acoustique.

Mike et Nojj, un chanteur/compositeur basé à NYC ont récemment collaboré sur un morceau « Spring Rain » disponible en exclusivité sur Myspace. Mike est actuellement non-signé, mais travaille sur son premier CD dont sa sortie est prévue pour la rentrée 2007.

L’Archipel est à la fois une petite salle de concert viellotte et une salle de cinéma indé. Un endroit hors piste dans Paris 10è, mais fréquentable pour sa sélection éclectique de la culture parisienne.

Leave a comment

Filed under 10 euros, Cheap drinks/ Cocktails pas chers, Folk-Acoustic / Folk-Acoustique, French Song / Variété Française, L' Archipel, Mike Ibrahim, Music venues / Les salles de concert, Nojj, sexy French music, West Indian/ Antillais

5: Ours

chambre2-presse.jpgIt’s a safe bet that many of France’s young talents are often the children of celebrities. In the case of Ours (means “Bear”, pronounced OORSE ), this holds true, however he won’t be the one to tell you who his father is. Taking his lead, I won’t reveal who he is either, but just know he is definitely not the son of that guy who once begged Whitney Houston like a dog for a shag on national television. You know, THAT French singer everyone loves talking about. Alas, that’s not him, it’s the other very well-known French singer/actor of the past thirty years.

Il n’est pas exagéré de d’affirmer que beaucoup des jeunes talents français d’aujourd’hui sont souvent les enfants de vedettes. Même si c’est le cas d’Ours, ne comptez pas sur lui pour dévoiler pour autant le nom de son père. Sans toutefois vous révéler son nom, sachez tout de même qu’il n’est pas celui qui a supplié Whitney Houston comme un chien de tirer un coup à la télévision nationale. Vous le connaissez lui, le chanteur français dont tout le monde parle sans relache. Hélas, c’est pas lui, c’est l’autre chanteur/acteur français archiconnu depuis plus de trente ans.

Since the concert I saw back at the Zèbre a few months ago, Ours has been touring non-stop with Zazie, a much appreciated singer songwriter known for her sometimes sexually charged lyrics and consistently slick online presence. I crossed paths with Ours while backstage at the Furia Festival last weekend in Cergy-Pontoise. Since I was pleased to hear he and his friends had nice things to say about this blog, I decided to ask him a few questions about his relatively new career as a professional singer/songwriter.

Depuis le concert que j’ai vu au Zèbre il y a quelques mois, Ours est en tournée non-stop avec Zazie, une chanteuse très appréciée, connue pour ses chansons parfois sexy et une presence internet très à la pointe. J’ai croisé Ours dans les coulisses du Festival Furia le weekend dernier à Cergy-Pontoise. Puisque j’ ai été ravie d’entendre que lui et ses pôtes aiment mon blogue, j’ai decidé de lui poser des questions sur sa carrière relativement récente en tant que chanteur/parolier professionel.

After a couple of days of phone tag, we finally touched base last Tuesday. During our conversation, I learned five things about him worth sharing with you.
Après quelques échanges par téléphone pendant quelques jours, on s’est enfin parlé mardi dernier. Lors de notre conversation, j’ai appris 5 faits de lui que j’aimerais partager avec vous.
1. A former graphic designer who attended art school in London, he sees music and graphic design as complementary ways to expressing his emotions. / Ayant fait des etudes d’art à Londres, il voit que la musique et le graphisme sont des façons complémentaires d’exprimer ses émotions.

2. He listens to everything from Timbaland and the Beatles, and if you listen closely enough to the album, he reveals an appreciation for Camille and M. Incidentally, he also gracefully dodged my question on who he thinks is the most overrated French singer, by diplomatically answering “It depends on your tastes, but everyone has a right to exist.”/ Il écoute un peu de tout de Timbaland en passant par les Beatles, et si vous écoutez attentivement son album, il revèle une appreciation pour Camille et M. Au fait, il n’ a pas vraiment répondu à ma question sur le chanteur français le plus surestimé, en disant avec diplomatie, “cela depend sur tes gouts, mais chacun a un droit d’exister.”djdj.jpg

3. Ours was introduced to that beared man, he often invites on stage, Djeudjoah (pronounced JOEJO-AH), by a mutual friend Tsinda. “Together it’s a certain madness, that I understand…We had to meet, what he does really speaks to me.” / Un ami en commun, Tsinda l’avait presenté à l’homme à la barbe qu’il invite souvent à chanter sur scène, Djeudjoah. “Ensemble c’est le delire que je comprend. Il fallait que on se rencontre. Ça me parle beaucoup ce qu’il fait.”

4. Although he may lose hipster cred among French DJs and their disciples with an all-French album, he hasn’t ruled out singing in English, yet. In mid-sentence, he switched gears and broke out in English with a charming French accent, “Maybe one day I will sing in English. One song’ll be cool.”/ Quoiqu’il perde une certaine crédibilité branchée au sein de la niche des DJs hexagonaux , du fait que son album soit en français, il n’exclut pas de chanter un jour en anglais. En mi-phrase, il changaient de vitesse en débitant en Anglais avec un charmant accent français, “Peut-être un jour, je chanterais en anglais. Une chanson serait cool.”

zazie.jpg5. He also insisted that I tell you, “It was a pleasure to perform in front of Zazie’s audience because they were all very open and generous.”/ Il tenait aussi à ce que je vous relaye l’information suivante , “C’était tres agréable de jouer devant le public de Zazie, parce qu’ils étaient tous tres ouverts et bienveillants.

Ours will continue touring around France this summer and with Zazie in the fall before a headlining date at La Maroquinerie in October. Stay tuned for my exclusive video interview with Ours and Dajla coming online soon.

Ours sera en tournée en France pour le reste de l’été et avec Zazie à la rentrée avant de jouer un date à la Maroquinerie en Octobre. A venir, la mise en ligne de mon interview inédite en video avec Ours et Dajla.

1 Comment

Filed under Current Event / Actualité, Dajla, Djeuhdjoah, Folk-Acoustic / Folk-Acoustique, French Song / Variété Française, Ours le chanteur, sexy French music, Tsinda

The B-side / La Face B: Ferrer, Dudek & Kamini


l_a3af41dbc8fa19f13597658da8d20e37.jpgAre you a fan of Nino Ferrer’s Je veux être noir (I want to be Black)”? Then you will surely appreciate Myspace musician Romain Dudek’s “Je suis africain (I am African). If you answered yes, this makes it very easy for me to ask what the hell your problem is? Both songs are equally smarmy assertions of solidarity with French-speaking Africans and Blacks. As a woman who is both half-Ivorian and Black, I am neither flattered, nor remotely amused by either of these songs. In a country that prides itself on the art of rhetorical discussion, I am surprised folks here are rarely more skeptical of these prime examples of musical blackface.

m_776073a9ea0ebfa5a7612b5bebfd5723.gifAimez-vous la chanson “Je veux être noir” de Nino Ferrer ? Vous serez susceptible donc d’apprécier “Je suis africain” de Romain Dudek, un musicien myspacien. Si vous avez dit oui à la question précédente, ça serait très facile à vous en poser une autre: Quel est ton problème, franchement ? Ces deux chansons revendiquent une certaine solidarité obséquieuse avec des noirs et africains francophones. En tant qu’une femme à la fois mi-ivoirienne et noire, je ne suis ni flattée, ni amusée par eux. En France, où on adore privilèger des discussions rhétoriques, je suis consternée que l’on ne soit plus sceptique à ce genre de musique maquillée en noir.

[odeo=http://odeo.com/audio/14461273/view]
Now don’t get me wrong, I am not condemning folks like Paul Simon, or Eminem who do the world a great service with their afro-inspired music. My problem with both Ferrer and Dudek is their perpetuation of outdated stereotypes of the joyously innocuous, yet always musical Black man. In the case of Ferrer, his song lives on as a not-to-be missed classic of French song, covered on a 2005 tribute album. Some even have the audacity to call him a French “soul” singer, upholding his admiration of Wilson Pickett and James Brown as evidence. As for Mr. Dudek, he can only dream of having Ferrer’s success for all his non-stop Myspace promotional efforts (I deleted him from my private myspace a few weeks ago).
[odeo=http://odeo.com/audio/14510243/view]
Ne vous faites pas de fausses idées, je ne condamne pas Paul Simon ou Eminem qui nous rendent service avec leur musique inspirée de l’Afrique. Mon reproche serait que Ferrer et Dudek perpétuent l’image attardée de l’homme noir joyeusement inoffensif, mais toujours mélodieux. Ne comptez pas sur moi pour vous dire que la chanson de Ferrer demeure comme une incontournable de la chanson française même reprise en 2005 sur un album à son hommage. Certains parmi nous ont même l’impudence de le proclamer un chanteur de « soul » en le justifiant avec son admiration de Wilson Pickett et James Brown. Quant à Mr. Dudek, il peut rêver d’avoir un aussi grand succès avec ses efforts promotionels sans trève sur MySpace. (D’ailleurs, je l’ai supprimé de mon myspace privé il y a quelques semaines.)

On the filpside, French rapper/singer, Kamini recently shot the following video, “J’suis blanc (I’m White)” (and of course, I noticed it shamelessly rips off Van Peebles’ Watermelon Man). While the song does what it can to provide an opposing viewpoint, Kamini does not quite have the same clout as French rappers who are more well-known and widely respected.
A la face B, le rappeur/chanteur, Kamini a récemment tourné la vidéo qui suit, « J’suis blanc » (et bien sur, j’ai vite remarqué qu’il a bien piqué les thèmes de Watermelon Man de Van Pebbles.) Alors que la chanson fait ce qu’elle peut pour donner un contre portrait, Kamini n’a pas encore le bras aussi long que d’autres rappeurs français encore plus connus et mieux respectés.

What some fans and critics don’t seem to grasp is that both Ferrer’s and Dudek’s songs condescend to the very audience they are failing miserably to praise. Quite frankly, it speaks to those one-of-a kind Frenchies who have a love/hate relationship with all things French-colonial and ethnic. Now, they may seduce you into thinking they are down. Their myriad vacations to the former colonies, and their knowledge of all things Black/African/Asian/Arab nearly had me fooled too. However, they let it all hang out with this type of self-blinding appropriation of a culture that was never theirs to begin with. Then they turn around and accuse you of not understanding their own pathetic ironies. Yeah, I know right, where do these people come from? They are just so hardheaded in their self-admiration of the other. Don’t worry it was a tough a comedown for me too. Sheesh!

Certains admirateurs et critiques ne semblent pas à capter jusqu’à quel point Ferrer et Dudek se montrent avec condescendance envers le même publique qu’ils échouent misérablement à célébrer. En toute franchise, cela témoigne de ces Français d’une certaine race ayant une relation qui va de l’amour à la haine avec nos histoires coloniales et toutes ses associées. Or, ils vont vous séduire à penser qu’ils sont pour nous. Leurs maintes vacances aux anciennes colonies et leurs connaissances sur tout ce qui est noir/africain/asiatique/arabe m’ont presque eu aussi. Cependant ils s’exposent avec ce genre d’appropriation auto-aveuglante d’une culture à l’origine qui n’a jamais été les leurs. Ensuite, ils vous accusent de ne rien comprendre de leurs ironies pathétiques. Ouais, je sais, ils sortent d’où ces gens-là?
Et ils sont même obstinés dans leur auto-admiration de l’autre. Ne vous inquiétez pas c’était une sale déception pour moi aussi. Allez !

5 Comments

Filed under B-side, French Song / Variété Française, Hip-Hop, Kamini - J'suis blanc, Melvin Van Peebles, Nino Ferrer - Je veux être noir, Romain Dudek - Je suis africain