Category Archives: DJs

Airwaves: Me on the Radio – 10/07

En attendant le retour de mes petits éditoriaux décalés, je vous mets à disposition un nouveauté de ce blogue: Excuse My French Radio, en diffusion sur Radio Campus Paris FM, le site du Bureau Export de la Musique Française, et le réseau de Francophonie Diffusion… &;)

While you are waiting for the return of my offbeat little editorials, please enjoy my latest blog feature: Excuse My French Radio, currently broadcast on Radio Campus Paris FM, the French Music Export Office website, and the Francophonie Diffusion network…&;)

Excuse My French Radio – 10/07

emfradiooctosmall_myspace.jpgExcuse My French est de retour!

Comme vous le savez peut-être déjà, le projet Excuse My French a pris un nouveau tournant avec un nouveau site internet et une nouvelle équipe de professionnels.

La rentrée radiophonique confirme notre volonté de découvrir encore plus de nouveaux talents. Et comme à leur habitude, Tom et Oleev nousont concocté une playlist éclectique pour cette saison ambitieuse et avide de découvertes musicales. L’artiste du mois est le groupe Hocus Pocus dont le troisieme album, Place 54 (On and On/ Motown/ Universal), est dans les bacs depuis le 8 Octobre. Ils jouent une version inédite de Vocab, premier extrait de Place 54.

Une nouvelle rubrique, “Rendez vous sur Seine”, conduite par la pétillante Alva, présente les duos musicaux les plus inattendus. Pour cette première, elle questionne Ours et Djeuhdjoah qui en profitent pour nous offrir « Les Chocottes » en acoustique.

Bonne écoute !

Excuse My French is back!

As you may already know, Excuse My French is heading in a new direction with a new web site and a new team of professionals.

The radio lineup for the fall affirms our desire to discover even more new talent. As you have comme to expect, Tom & Oleev have concocted an eclectic playlist for an ambitious season filled with musical discoveries. The artist of the month is Hocus Pocus whose third album, Place 54 (On and On/Motown/Universal) is in stores as of October 8. They perform a special version of “Vocab”, the first single from the album for Excuse My French.

A new segment, “Rendez-vous sur Seine” hosted by the sparkling Alva, presents some of the most unlikely musical duos of the French music scene. For the first installement, she interviews Ours and Djeuhdjoah who also took a moment to give an acoustic rendition of their song, “Les Chocottes”.


Happy Listening !

Advertisements

1 Comment

Filed under Airwaves, Current Event / Actualité, DJ Netik, Djeuhdjoah, DJs, Hocus Pocus, Loik Dury, Montel, Ours le chanteur, sexy French music, Tribeqa

Paris Underground Direct : DJ Julien Lebrun

l_7afaefd57bab41a33cc190747f88e5801.jpgOui, donc j’ai croisé Julien il y a quelques mois à la Bellevillose. Depuis, je m’amuse en passant regulièrement sur sa page de myspace pour y découvrir des jeunes musiciens souvent très intéressants. Julien semble très occupé en tant que DJ résident aux salons les plus hyperchics de Paris, programmateur du Réservoir, et fondateur/producteur du label indépendant, Hot Casa Records. Fanatic de la musique afro-soul, et militant du vinyl dans l’ age numérique, Julien m’ a accordé une petite interview avant son départ pour New York City cet été.

Yeah, so I crossed paths with Julien a few months ago at the Bellevilloise, and since have enjoyed discovering some really interesting musicians on my regular visits to his myspace page. Julien seems to have his hands full, as resident DJ at some of Paris’ swankiest lounges, talent booker for The Reservoir, and owner/producer of the indie label, Hot Casa Records. An afro-soul fanatic who is decidedly vinyl in a digital age, Julien answered some of my questions before heading to New York City this summer.

Comment as-tu commencé à travailler en tant que DJ? Et à l’étranger?
Dans les premières soirées amateurs d’un club de jazz appelé “le Café de la plage”, puis la passion de là musique et la recherche de sons perpétuels prennent le dessus. On se structure en association puis en label sous le nom Hot Casa Records. Je deviens dj résident et programmateur des apéro-jazz au Man Ray, un lieu tenu par des acteurs américains (NDLR: Sean Penn, Johnny Depp, et John Malkovich). C’est la mode des compilations de lieu, on en fait 2 ce qui nous permet d’aller à Miami, NY, LA, Moscou pour la promotion.

How did you start working as a DJ ? And playing overseas ?
At the first amateur nights at a jazz club called «Café de la Plage- Beach Café», and later a passion for music and the perpetual search for sounds took hold. Things took shape and then came a label under the name, Hot Casa Records. I became resident DJ and programmer of the jazz cocktail hour at Man Ray, a place owned by American actors (Editor’s Note: Sean Penn, Johnny Depp, and John Malkovich). Since it’s a popular trend, to make compilation CDs for the place, we made 2 of them which allowed us to go to Miami, NY, LA, and Moscow on a promotional tour.

Quels sont les avantages de démarrer un label?
Le fait de côtoyer beaucoup d’artistes, de musiciens, de chanteuses te donne envie de les promouvoir et de les aider. De plus il y aune vraie démarche créatrice, de compositions, qu’il n’y a pas forcément dans le mix dj simple.

What are the advantages to starting a label ?
Just by hanging out with a lot of artists, musicians, singers makes you feel like promoting and helping them. And, there is a real artistic process with compositions that aren’t necessarily in the standard DJ mix.

Quel est ton secret pour faire bouger une piste de danse?
Un mix est souvent unique , cela depend de tellement de contingence public/son/ humeur / jour.. dans un même lieu d’une semaine à l ‘autre cela change du tout au tout. Sinon sur le principe c’est d’analyser sociologiquement la foule et essayer de savoir ce qu’ils aiment tout en les surprenant.

What is your secret to keeping the dance floor moving ?

A mix is often unique ; it depends a lot on the contingencies of the crowd/sound/mood/day… the same spot from week to week changes, all the time. Otherwise, the idea is to anyalyze the crowd sociologically and try to figure out what they like while also surprising them.

Pourquoi doit-on mieux connaître Franck Biyong?

Parce que, c’est un excellent compositeur qui à mon avis fait avancer la musique africaine. Il est un puis de science harmonique sur les répertoires traditionnels comme ceux de Fela, c’est quelqu’un de très cultivé et d’intègre et cela se ressent dans sa musique. C’est profond au niveau des textes, c’est engagé et cela reste très groovy et accessible.

Why should folks get to know Franck Biyong?
Because, he is an excellent composer who, in my opinion, is furthering African music. He is a font of musical knowledge on traditional repertoires, like those by Fela. He is also very cultivated with integrity which comes through in his music. His lyrics are profound, and he is committed, while still being very groovy and accessible.

Quelles sont tes dernières découvertes musicales?
Je travaille avec Tsinda et Djeuhdjoahm_e8c8120677b695c6db2d30ed63b04ff0.jpg (voir la photo)qui aiment à se décrire comme “chanteurs afropéens”. C’est de la chanson française avec des rythmiques afro et des mélodies très fortes. Sur scène ils sont incroyables…Sinon Hindi Zahra est une chanteuse aux mélodies tellement prenantes qu’on va en entendre parler…Sandra Nkaké pour la présence scénique, unique, gracieuse, forte. Grace pour le charme et les mélodies soul folk agréables. Le producteur le plus prolifique du moment Patchwork, un lyonnais qui sort 5 albums cette année que ce soit en soul avec Mr. Président, en reggae avec the Dynamics…

Who are some of your latest musical discoveries ? Djeuhdjoah
I am working with Tsinda and Djeuhdjoah (see photo)who describe themselves as «Afro-pean singers». It’s French Song with afro rhythms and very strong melodies. On stage they are incredible. Otherwise, Hindi Zahra is a singer with tunes so engaging that folks will definitely hear about her. Sandra Nkaké for her unique, gracious and strong stage presence. Grace for her charm and pleasant soul folk melodies. The most prolific producer at the moment is Patchwork, a guy from Lyon who has five albums coming out this year whether it be a soul album with Mr. President or a reggae album with the Dynamics…

Sarkozy, pourquoi est-il un danger pour l’industrie culturelle française ?
Sarkozy est un libéral autoritaire, c’est le marché qui dicte les choses, or si l’on écoute que le marché c’est des radios toutes pourries comme NRJ ou Skyrock qui dominent et qui écrasent tout avec une programmation d’à peine 8 titres par heure. Il n’y a plus d’accès à la culture et à la création. Il va remettre en cause le statut des intermittents, seul système garant de création et de proposition culturelle. Il n’y a qu’à voir ses soutiens pour comprendre le peu de goût et d’intérêt qu’il y porte, une rupture avec Mireille Mathieu et Gilbert Montagnié, c’est dur, et inquiétant. C’est l’inculture et la grossièreté au pouvoir.

Why is Sarkozy a danger to the French cultural industry ?
Sarkozy is an authoritarian free-marketeer, where it’s only the marketplace that dictates things. So, if folks listen to the marketplace, there would only be the worst radio stations like NRJ and Skyrock that would dominate and crush everything else by barely programming 8 songs an hour. Culture and creativity would no longer have their place. He will also jeopordize the status of freelance artists, the only system which guarantees creativity and available jobs for them. You need look no further than his supporters to understand what little taste and regard he has for them. Mireille Mathieu and Gilbert Montagnié ??? (Editor’s Note: Has-been performers who support the new French president) It’s difficult and unsettling. It just shows a complete lack of culture and that crass stupidity are at the reins.

Vinyl ou Mp3 ?
Vinyl for life! Le son analogique est bien meilleur. Le vinyl a une histoire ; les pochettes ont un intérêt. Alors qu’aujourd’hui, tu graves sur un cd tout gris sans savoir qui ou comment cela a été produit. Le vinyl est moins facile à transporter mais c’est comme de l’artisanat. C’est irremplaçable.

Vinyl or MP3?
Vinyl pour la vie ! Analogue sound is so much better. Vinyl has a story ; the sleeves have value. Today you burn a grey CD without knowing who or how it was produced. Vinyl is more difficult to transport, but it is like artisanship. It’s irreplaceable.

1 Comment

Filed under Afro-beat, DJ Julien Lebrun, Djeuhdjoah, DJs, Franck Biyong & Massak, Grace, Hindi Zahra, La Bellevilloise, Man Ray, Nicolas Sarkozy, Nightlife/ Vie nocturne, Patchwork, Politics / La Politique, Sandra Nkake, sexy French music, Tsinda, Vinyl

Birdy Nam Nam @ Musée du Louvre


It’s kind of ironic the Musée du Louvre just presented an event, «Duos Ephémères» featuring French turntabilists Birdy Nam Nam (BNN) spinning electrobeats to a choice selection of silent-era films dedicated to smoking and cigarettes. Then, again, this is France, right ? Meaning folks here are totally indifferent to the MPAA’s recent decision to clamp down on its ratings of all films depicting « pervasive smoking ».* The rare Louvre event unintentionally flouted Hollywood political correctness in a way only the French can.

C’est un peu ironique que le Musée du Louvre vienne tout juste de présenter son dernier « Duos Ephémères » . Cette fois-ci, les DJs français de Birdy Nam Nam (BNN) tournaient des electorbeats pour accompagner une sélection de choix du cinéma muet consacré à la cigarette et tous ses associés. Ne sommes-nous pas en France? Donc les gens sont complètement indifférents que le MPAA (l’équivalent du CSA) vienne de durcir leurs critères sur leurs systèmes de classement des films dépeignant des personnages-fumeurs très nombreux. L’événement rarissime au Musée a involontairement fait fi à la rectitude politique hollywoodienne comme on pouvait s’y attendre des français.

Given this context, part of the fun was watching these films made well before the MPAA and its precursor the Hays Production Code of 1933, which forbade this and other types of « immoral behavior » including interraccial love, childbirth, and drug & alcohol consumption. Although unbilled as such, these « pre-code » films, set to an anachronistic urban tempo by the 4 DJ collective, added levity to the whole no smoking debate by lampooning smokers and non-smokers alike.

Vu le contexte, l’ironie venait du fait que les films avaient été produits bien avant le MPAA et son précurseur le code Hays de 1933, intérdisant ce genre de « comportement immoral » ainsi que bien d’autres comme les scènes d’amour entre les noirs et les blancs, l’accouchement, et la consommation de l’alcool et des stupéfiants. Bien que les films n’aient pas été promus comme tels, avec une musique urbaine anachorétique, la présentation a injecté un peu de légerté au débat actuel sur l’anti-tabagisme en brocardant les fumeurs et les non-fumeurs de la même manière.

The music almost seemed secondary to the often hilarious images of tobacco use by children and animals. I am still reeling from seeing the 1913 Gaumont film «Bout de Zan et le cigare » by Louis Feuillade in which a boy gets sick after a few too many tokes on , um, a cigar (and in the days when I wonder if there were stand-ins used). BNN, though, really found their groove during the American film « Feet of Mud » by Harry Edwards, depicting classic Chinatown opium den scenes from the roaring twenties.

Parfois la musique semblait secondaire aux images souvent hilarantes d’enfants et d’animaux fumant des cigarettes. Je ne m’en revenais pas après avoir vu le film de Gaumont de 1913 « Bout de Zab et le cigare » de Louis Feuillade. Après avoir fumé ce qui ressemblait à un cigare, un jeune garçon tombe malade par l’effet d’une bouffée de tabac (à une époque où je doute que des cascadeurs avaient été employés). BNN, cependant, ont vraiment trouvé leur rythme lors du film américain « Feet of Mud » de Harry Edwards qui dépeignait des scènes classiques des fumeries d’opium à Chinatown dans la folie des années vingt.

The Louvre outdid itself with the event, in what was probably the largest assembly of non-tourists under 35 there in a long time. Bummer the next such « Duos Ephémères » on the theme of borders won’t be until November 30 !!!

Le Louvre s’est surpassé pour cet événement, avec le regroupement probablement le plus grands de non-touristes ayant moins de 35 ans depuis longtemps. Punaise que le prochain « Duos Ephémères », sur le thème des frontières, n’aura pas lieu avant le 30 novembre !!!

Princess Nicotine (see above) by J. Stuart Blackton in 1909 was among the films shown at the Louvre. Princess Nicotine (voir ci-dessus) de J. Stuart Blackton en 1909 était parmi les films projetés au Louvre.

* Puffing Away That PG Rating , (May 10, 2007 article from the NY Times on the MPAA’s new stance on smoking.)

Leave a comment

Filed under 10 euros, Birdy Nam Nam, Cigarettes, Comedy / Comédie, DJs, Duos Ephémères, Film / Cinéma, MPAA/ CSA, Musée du Louvre, Music / Musique, Paris Museums/ Musées de Paris, Princess Nicotine, Silent Film/ Cinéma muet