Category Archives: Experimental

5: Majiker

majiker1Having heard about Majiker and his success working with Camille, Melissa Laveaux and Maya Barsony, I was curious to find out what made this gifted musician/producer tick. On the spur of the moment, I sent him five questions asking if he might have time to answer them from me, a total stranger. Much to my surprise, he responded a day later with some thoughtful responses about his latest projects.

Ayant entendu parler du Majiker et son succès avec Camille, Melissa Laveaux et Maya Barsony, J’étais curieuse de savoir ce qui motivait ce musicien-producteur doué. Sur un coup de tête, je lui ai envoyé cinq questions à répondre à une inconnue totale, moi. Quelle bonne surprise, il m’a répondu un jour plus tard avec des réponses réfléchies sur ses projets actuels.

1. Your sounds seem very percussive and onomatopaeic. What kinds of sounds inspire you to make music from them?
Tes sons sont très percutants et onomatopéiques. Quels genres de sons t’ inspirent pour faire de la musique
?

I have performed as a percussionist in many varied contexts, and I’m increasingly fascinated by rhythm, and the relationship between ‘groove’ and the spoken word. This comes from a curiosity for foreign languages and exploring the relationship between a language and it’s music, especially folk and popular music. For example, I’m sure that the melodious and catchy pop music which Sweden is famous for has a link with their melodic and bouncy language intonation.

J’ai joué en tant que percussioniste dans des contextes variés. Je suis de plus en plus fasciné par le rhythme et la relation entre le « groove » et la parole. Cela vient d’une curiosité pour des langues étrangères et de l’exploration entre une langue et sa musique surtout la folk et la musique populaire. Par exemple, Je suis sur que la chanson suèdoise à la fois mélodieuse et entraînante pour laquelle la Suède est reconnue est liée à l’intonation mélodique et rebondissante de la langue.

2. How long have you been working in music and what was your big break?
Depuis combien de temps travailles-tu dans la musique et quand as-tu eu de la veine ?

I have always made music and started recording and producing seriously from the age of about 15. I don’t believe in ‘big breaks’. Everything I have experienced in life and in my work has informed and shaped my artistic path. It was years of hard work refining my craft that led to the enormous commercial success of Camille’s album ‘Le Fil’ which I produced with her. It was wonderful how that project resonated with the audience in France and abroad.

majiker3J’ai toujours fait de la musique et ai commencé à l’enregistrer et la produire serieusement depuis l’âge de 15 ans. Je ne crois pas au concept du « déclic ». Tout ce que j’ai vécu dans ma vie et mon travail a informé et formé mon chemin artistique. Ce sont des années de travail et de raffinment de mon métier qui ont mené au grand succès commercial de l’album de Camille, Le Fil que j’ai produit avec elle. C’était génial de voir le projet retentir avec le public français et étranger.

3. You seem to work exclusively with female singers, what is your attraction to the female voice?
Tu sembles à travailler exclusivement avec des chanteuses, qu’est-ce qui t’attire à la voix féminine ?

I’m not sure, and I don’t want to analyse it too much! I’ve just always preferred the female voice, even from a very young age. However, I have worked with male vocalists, notably Sacha (Bernardson) whose debut album ‘Lave Tes Oiseaux’ which I produced was released last week. Although I must admit that it was partly the ambiguous nature of his vocals, which sometimes sound quasi-female, that attracted me to his work. On a deeper level, I guess there must be something about female vocal expression that is fascinating for me.

Je ne suis pas sur, et ne voudrais pas trop l’analyser ! J’ai juste toujours préferré la voix féminine, depuis même un tres jeune âge. Cependent, j’ai travaillé avec des chanteurs, notamment Sacha (Berdardson) , dont j’ai produit son premier album « Lave tes Oiseaux » ( « Wash Your Birds ») qui est sorti la semaine dernière. Bien que, j’avoue que ça soit due à l’ambiguïté de sa voix, ce qui donne un son quasi-féminin et attirant. Plus profondément, je pense qu’il doit y avoir un certain je ne sais quoi dans l’expression vocale féminine qui me fascine.

4. What can you tell us about your personal project: Body Piano Machine?
Pourrais-tu nous éxpliquer ton projet personnel : Body, Piano, Machine ?

It started as a virtually instrumental album, born from my desire to combine elements from those three instruments: the human body, the acoustic piano and my Yamaha PSS 270, a child’s keyboard that my
brother owned when we were kids. As the tracks developed I started to write melodies, some of which I sang myself, some of which I developed and recorded with guest female singers such as Camille, Maya Barsony and China Moses. I am currently negotiating the contract to release the album and it should be available around March 2009.

Recently I have been performing a very special show based on these songs to go hand in hand with the album. With my on-stage collaborator Benedicte Le Lay we present a colourful, joyful and evocative mixture
of theatre, dance and visual art, with a large chunk of cheeky pop fun to entertain and intrigue the audience! The next shows in Paris are on 27th November and 11th December 2008 at Le Sentier Des Halles (the
shows start at precisely 20h00). Make sure to catch it, as these are the only shows we have planned for the time being.

Tout a commencé comme un album quasiment tout instrumental, conçu de mon désir de mélanger des éléments des trois instruments : le corps humain, le piano acoustique, et mon Yamaha PSS 270, un clavier pour enfants ayant apartenu à mon frère pendant notre enfance. En developpant des morceaux, j’ai commencé à écrire des mélodies dont j’ai interpreté quelques-unes moi-même et d’autres j’ai developpé et enregistré avec des invitées telles que Camille, Maya Barsony et China Moses. Actuellement, je négocie un contrat pour sortir un album qui devrait être disponible aux alentours de mars 2009.

Récemment, je me suis mis à interpréter un show très spécial tiré de ces chansons qui correspond à l’album. Avec mon collaborateur de scène, Benedicte Le Lay, nous présentons un beau mélange de théâtre, danse et d’art visuel, plein de couleur et de joie, avec une grosse partie de pop culotté pout divertir et intriguer le public ! Nos prochains concerts à Paris sont le 27 Novembre et le 11 Decembre 2008 à Sentier des Halles à 20h précises. Ne les ratez pas, comme ce sont les seuls concerts prévus pour le moment.

5. What about Paris makes it a great home base for your life and music compared to London?
Pourquoi as-tu choisi de te baser à Paris plutôt qu’a Londres pour ta vie et ton travail ?

I have never lived in London so I can’t compare. I come from Birmingham, which is not famed for being the centre of the music industry! I found it difficult to get things going in Birmingham, and in Paris I find I have a few more openings because of all the hard work with did on tour with Camille and promoting ‘Le Fil. I plan to
launch my album in France and in the UK (not necessarily at the same time!) so I’ll be able to compare more easily once I’ve experienced both sides of the channel. I must say however that the times we have performed in London with Camille were truly astounding. The audience is very enthusiastic for our work over there.

Je n’ai jamais vécu à Londres donc je ne peux pas les comparer. Je suis de Birmingham, une ville peu connue pour la musique !. J’ai trouvé qu’il etait difficile de démarrer la bas et à Paris , par contre, c’était plus facile avec un peu plus d’ouvertures grâce à tout mon travail en tournée avec Camille pour vanter Le Fil. Je me prépare à lancer mon album en France et au Royaume Uni (pas forcément en même temps !) donc, Je pourrais les comparer plus facilement une fois que j’aurais vécu des deux côtés de la manche. Je tiens à dire que les show avec Camille à Londres étaient vraiment abasourdissants. Le public était très enthousiaste pour notre projet là bas.

3 Comments

Filed under Camille, China Bridgewater Moses, Current Event / Actualité, Experimental, French Song / Variété Française, Majiker, Mélissa Laveaux, Music / Musique

Ji Mob & ses invités/Ji Mob & guests @ New Morning

At first glance, a flutist leading a band seemed unimaginable to me in my myopic view of popular music. Seeing Ji-Mob (aka Jérome Drû)Tuesday changed this misconception by his changing genres effortlessly keeping a full audience at New Morning on its feet to keep up with the full-force sound of rock, jazz, funk, and experimental orchestrations.

A premiere vue, un flutiste en tant que chef d’orchestre me paraît inconcevable par ma myopie sur la musique populaire. Apres avoir entendu Ji-Mob (alias Jérome Drû)mardi soir j’ai change d’avis sur cette possibilité alors que son aisance à jouer plusiers genres a été ovationée par le public , grace à ses compositions à la fois rock, jazz et experimental.

Frankly the orchestrations that took about a minute to find its place. Starting off with compositions that were more jazz/ funk oriented.
However, with the dynamisme of invited guests Sandra Nkake, Karl the Voice and Allonymous on vocals those compositions were pretty straightforward. However when invited guest Stephane Belmondo a trumpet player who also delivers playing conch shells, you knew the show might head into uncharted territory. During the transitional movement that leaned on the more instrumental side, even Ji-mob would tear apart his flute and play withboth parts detached. He joined the scat dance by also adding vocals to the uncategorizable music bolstered by his team of vocalists.

A vrai dire, les orchestrations ont prit un moment pour trouver leur niche. Cependant avec la vitalité des chanteurs invités Sandra Nkake
, Karl the Voice et Allonymous , les premieres œuvres étaient des compositions de jazz/funk dont le rythme on connais tous. Pourtant lorsque l’invité le bugliste Stephane Belmondo est entré sur scène et a joué même des molluscs de conque, il devient evident que leur ligne de mire allait vers du terrain inconnu. Pendant ce mouvement transitionel plus instrumental, même Ji Mob a dechiré sa propre flute pour jouer les deux parties détachées. Il a aussi participé à la danse de scat en ajoutant des chœurs à la musique hors-catégorie renforcée par son équipe de choristes.

The show lasted almost 3 hours at the end of which the audience was on its feet as they witnessed the mantra finale of « Power to the People » that seemed so dynamic the show could’ve continued into the wee hours. All in all, I have new respect for the RUN DMC t-shirted Ji-mob and the impressive power he weilds with a possibly underrated instrument in pop music.

Le concert a duré presque 3 heures où à la fin le public etait debout en assisstant au mantra de la finale « Power to the People » dont les musiciens sembleaient prêt à continuer encore jusq’a l’aube avec leur peche sur scène. En somme, je garde un nouveau respect pour Ji Mob sappé en t-shirt de Run DMC et son pouvoir excercé par un instrument sous-estimé dans la musique populaire.

Ji-mob will be touring around Europe in support of his new album Power To The People, out on Comet Records.
Ji-Mob sera en tournée en Europe pour soutenir la vente de son nouvel album, Power To The Peopl, disponible sur Comet Records.

2 Comments

Filed under 10 euros, Allonymous, Current Event / Actualité, Electro-Soul, Experimental, French Song / Variété Française, Funk, Jazz, Ji Mob, Karl the Voice, New Morning, Sandra Nkake, sexy French music

Par Avion: M (Mem Nahadr) @ L’Opus Café

show flyerWhat a pleasure it was to see madness performed so sanely by NYC performance artist M (Mem Nahadr) and her bevy of Paris soulsinging sisters: Sandra Nkaké, Lisa Spada and Rachel Claudio.* Despite the holiday weekend imposed by French labor day (May 1) a very sizable crowd turned out through word of mouth online on a relatively unknown singer in France. In the US, she has a cult following having accompanied Julie Andrews, Liza Minelli and Chaka Kahn to name a few. After this performance Mem is sure not to pass unnoticed in Paris for long.

Quel plaisir de voir la folie interprétée si sainement par une artiste spécialisée dans la performance, M (Mem Nahadr) et une troupe de ses consœurs chanteuses de la soul de Paris: Sandra Nkaké, Lisa Spada et Rachel Claudio.* Malgré le pont imposé par la fête du travail, un public assez nombreux a assisté au concert suite à bouche à l’oreille sur l’internet d’ une chanteuse méconnue en France. Aux États-Unis, elle est très suivie par un public averti à son œuvre ayant déjà accompagné Julie Andrews, Liza Minelli et Chaka Kahn pour en citer quelques uns. Après ce concert, Mem ne risquera plus de passer inaperçue longtemps à Paris.

Sandra MC’d the show which started with improvised scatting supported by a full band. Early on Mem and Sandra’s improvisational skills were in perfect harmony, holding the audience’s attention despite a few sound board glitches. Each singer sang solo on classic soul/jazz tropes of Love and desire with little effort. Mem sang two songs from here Contemporary opera Madwoman putting basic lyrics on acceptance and frustation of lost love, jobs and being in Paris surrounded by a stage full of talent. The two songs were enough to leave the audience hungry for more, but alas it was not to be after a 2.5 hour show.

Sandra a joué le rôle d’animatrice de la soirée où une improvisation de scat nous a été introduite par un groupe de musiciens complet. Dés le début l’harmonie des improvisations entre Mem et Sandra était sans faute qui a du fait oublier le public quelques pépins techniques. Chaque jeune femme a eu l’occasion de chanter en solo sur les thèmes bien familiers de la soul : l’amour et le désir et tout cela sans effort. Mem a interprété deux chansons de son opera contemporain Madwoman ou ses textes relèves des thèmes d’accueil et chagrins d’amour, d’ ennuis au travail et le fait tout simplement d’être à Paris entourée par des artistes talentueux .. Ces deux morceaux ont laissé le public avide d’en entendre plus, mais hélas après 2h 30 de concert, il a du rester sur sa faim jusqu’à la prochaine fois….Mem portrait

Mem has received a spattering of praise from respectable press who have jumped on her bandwagon. Her soul-bearing at six octaves illustrates she could be ready for venues to fully stage her Madwoman opera soon enough. Her avowed insanity was just the opposite, a fully sane moment of communication from the heart and soul of a striking blond dreaded talent ready to go global.

Mem will be performing May 16 in France followed by several show in the Netherlands and the east coast of the United States.

Mem a reçu des accolades de la presse assez respectables qui semblent aussi émue que son public par son talent. Sa voix à six octaves qui touche l’âme illustre qu’il lui faudra bientôt des salles plus grandes pour monter son opéra Madwoman. Malgré son autodéclaration de la folie,’elle nous à présenté tout juste l’inverse : une interprétation raisonnable musicalement pleine de partage entre son cœur et son ame avec une tête de dreadlocks blonds, un talent qui s’apprête de s’envoler à l’internationale.

Mem jouera un concert le 16 mai en France suivi par plusieurs shows aux Pays-Bas et la côte est des États-Unis.

*Gerald Toto, Ji-Mob, and Karl the Voice also briefly participated in the show. Vincent Theard performed throughout the show.

Gerald Toto, Ji-Mob, et Karl the Voice ont aussi brièvement participé au concert. Vincent Theard a aussi joué à ce concert.

4 Comments

Filed under 10 euros, Current Event / Actualité, Experimental, L'Opus Café, Lisa Spada, M (Mem Nahadar), Music / Musique, Music venues / Les salles de concert, Rachel Claudio, Sandra Nkake, sexy French music