Category Archives: Politics / La Politique

Biùtiful Cauntri en salles/ now in theaters in/à Paris

Biutiful Cauntri, set to open in select French theaters on July 16 is the ironically titled film of the egregious inertia between Neopolitan local government and its non-conformity to basic environmental protection laws. In a riveting documentary film, the story unfolds as an environmental educator travels around the region trying to rally people to his cause despite the doom that awaits them all as toxic wastes lay alongside grazing pastures and agricultural grounds.

Biutiful Cauntri en salles en France mi- juillet est un documentaire dont le titre ironise l’inertie scandaleuse du gouvernement néopolitan et de son non-respect des normes de bases de l’environnement et de ses lois. Dans ce documentaire fascinant, un écologiste se déplace dans la région en essayant d’avertir les habitants des dangers causes par la mauvaise gestion des déchets mis a coté des pâturages et des terrains arables.

The film alternates between te environmentalist’s explanations and those of others who dare speak out. While no one in the film blatantly names the Mafia’s implication in the illeagal dumping, the filmmakers let you know from the beginning that the region is well –rehearsed in Mafia play. in the politics behind the toxic wastes left behind large factories that emit everything form dioxin, asbestos, methanol to name a few. During two sequences of the film we are privileged listeners to phone conversations between those allegedly responsible for dumping illeagally and those meant to cover it up. Their chilling non chalance is disturbing since the film makes it clear they too are victims of the toxic dumping done discretely and possibly in complicity with th powers that be as the film suggests.

Le film met en alternance les explications de l’écologiste et celles de ceux qui osent en dire plus sur le sujet. Bien que personne dans le film ne dénonce directement l’implication de la Mafia dans ces décharges illégales, les réalisateurs nous révèlent depuis le début que la région est habituée aux jeux entre la Mafia et les politiciens, en ce qui concerne les déchets laisses à moisir derrière les grandes usines qui émettent des toxines, comme le dioxine, l’amiante, et le méthanol, pour en citer quelques-unes. Deux séquences du film nous donnent le privilège d’écouter deux communications téléphonique entre les responsables présumés pour la déchettrie illégales et ceux qui essayent de le la couvrir. Leur nonchalance est effrayante parce que le film nous montre bien qu’ils sont eux aussi victimes de cette déchetterie toxique sur laquelle ils ferment les yeux, grâce a la complicité des autorités.

Scenes of lamb carcasses and uncertainty about the consumption of strawberries growing alongside much needed farmlands show the farmers and shepherds helpless as the government does little to help. One of the most disturbing images ins that of children playing in the landfill burning tires, who say they were paid money to burn tires and bring trash to an illeagal landfill. The children continue playing there and of course naively unaware of the health hazards to which they have made themselves prone.

Des scènes des cadavres d’agneaux et de l’incertitude de la consommation des fraises à cote du pâturage illustrent comment les agriculteurs et les éleveurs sont impuissants et ignorés du gouvernement. Les images les plus choquantes étaient celles d’enfants jouant dans une décharge publique, avec des pneus enflammés. Les enfants avouent avoir étés payés pour en ramener les déchets. Les enfants continuent à jouer dans la décharge, certes sans se douter des dangers sanitaires auxquels ils sont exposés.

Biutiful Cauntri opens in Paris theaters on July 16th and was directed by Esmeralda Calabria, Peppe Ruggero, and Andrea d’Ambrosio.
Biutiful Cauntri sort en salles à Paris le 16 Juillet et a été réalisé par Esmeralda Calabria, Peppe Ruggero,et Andrea d’Ambrosio

Advertisements

1 Comment

Filed under 10 euros, Biùtiful Cauntri, Current Event / Actualité, Documentary / Documentaire, Film / Cinéma, Politics / La Politique

Paris Underground Direct : DJ Julien Lebrun

l_7afaefd57bab41a33cc190747f88e5801.jpgOui, donc j’ai croisé Julien il y a quelques mois à la Bellevillose. Depuis, je m’amuse en passant regulièrement sur sa page de myspace pour y découvrir des jeunes musiciens souvent très intéressants. Julien semble très occupé en tant que DJ résident aux salons les plus hyperchics de Paris, programmateur du Réservoir, et fondateur/producteur du label indépendant, Hot Casa Records. Fanatic de la musique afro-soul, et militant du vinyl dans l’ age numérique, Julien m’ a accordé une petite interview avant son départ pour New York City cet été.

Yeah, so I crossed paths with Julien a few months ago at the Bellevilloise, and since have enjoyed discovering some really interesting musicians on my regular visits to his myspace page. Julien seems to have his hands full, as resident DJ at some of Paris’ swankiest lounges, talent booker for The Reservoir, and owner/producer of the indie label, Hot Casa Records. An afro-soul fanatic who is decidedly vinyl in a digital age, Julien answered some of my questions before heading to New York City this summer.

Comment as-tu commencé à travailler en tant que DJ? Et à l’étranger?
Dans les premières soirées amateurs d’un club de jazz appelé “le Café de la plage”, puis la passion de là musique et la recherche de sons perpétuels prennent le dessus. On se structure en association puis en label sous le nom Hot Casa Records. Je deviens dj résident et programmateur des apéro-jazz au Man Ray, un lieu tenu par des acteurs américains (NDLR: Sean Penn, Johnny Depp, et John Malkovich). C’est la mode des compilations de lieu, on en fait 2 ce qui nous permet d’aller à Miami, NY, LA, Moscou pour la promotion.

How did you start working as a DJ ? And playing overseas ?
At the first amateur nights at a jazz club called «Café de la Plage- Beach Café», and later a passion for music and the perpetual search for sounds took hold. Things took shape and then came a label under the name, Hot Casa Records. I became resident DJ and programmer of the jazz cocktail hour at Man Ray, a place owned by American actors (Editor’s Note: Sean Penn, Johnny Depp, and John Malkovich). Since it’s a popular trend, to make compilation CDs for the place, we made 2 of them which allowed us to go to Miami, NY, LA, and Moscow on a promotional tour.

Quels sont les avantages de démarrer un label?
Le fait de côtoyer beaucoup d’artistes, de musiciens, de chanteuses te donne envie de les promouvoir et de les aider. De plus il y aune vraie démarche créatrice, de compositions, qu’il n’y a pas forcément dans le mix dj simple.

What are the advantages to starting a label ?
Just by hanging out with a lot of artists, musicians, singers makes you feel like promoting and helping them. And, there is a real artistic process with compositions that aren’t necessarily in the standard DJ mix.

Quel est ton secret pour faire bouger une piste de danse?
Un mix est souvent unique , cela depend de tellement de contingence public/son/ humeur / jour.. dans un même lieu d’une semaine à l ‘autre cela change du tout au tout. Sinon sur le principe c’est d’analyser sociologiquement la foule et essayer de savoir ce qu’ils aiment tout en les surprenant.

What is your secret to keeping the dance floor moving ?

A mix is often unique ; it depends a lot on the contingencies of the crowd/sound/mood/day… the same spot from week to week changes, all the time. Otherwise, the idea is to anyalyze the crowd sociologically and try to figure out what they like while also surprising them.

Pourquoi doit-on mieux connaître Franck Biyong?

Parce que, c’est un excellent compositeur qui à mon avis fait avancer la musique africaine. Il est un puis de science harmonique sur les répertoires traditionnels comme ceux de Fela, c’est quelqu’un de très cultivé et d’intègre et cela se ressent dans sa musique. C’est profond au niveau des textes, c’est engagé et cela reste très groovy et accessible.

Why should folks get to know Franck Biyong?
Because, he is an excellent composer who, in my opinion, is furthering African music. He is a font of musical knowledge on traditional repertoires, like those by Fela. He is also very cultivated with integrity which comes through in his music. His lyrics are profound, and he is committed, while still being very groovy and accessible.

Quelles sont tes dernières découvertes musicales?
Je travaille avec Tsinda et Djeuhdjoahm_e8c8120677b695c6db2d30ed63b04ff0.jpg (voir la photo)qui aiment à se décrire comme “chanteurs afropéens”. C’est de la chanson française avec des rythmiques afro et des mélodies très fortes. Sur scène ils sont incroyables…Sinon Hindi Zahra est une chanteuse aux mélodies tellement prenantes qu’on va en entendre parler…Sandra Nkaké pour la présence scénique, unique, gracieuse, forte. Grace pour le charme et les mélodies soul folk agréables. Le producteur le plus prolifique du moment Patchwork, un lyonnais qui sort 5 albums cette année que ce soit en soul avec Mr. Président, en reggae avec the Dynamics…

Who are some of your latest musical discoveries ? Djeuhdjoah
I am working with Tsinda and Djeuhdjoah (see photo)who describe themselves as «Afro-pean singers». It’s French Song with afro rhythms and very strong melodies. On stage they are incredible. Otherwise, Hindi Zahra is a singer with tunes so engaging that folks will definitely hear about her. Sandra Nkaké for her unique, gracious and strong stage presence. Grace for her charm and pleasant soul folk melodies. The most prolific producer at the moment is Patchwork, a guy from Lyon who has five albums coming out this year whether it be a soul album with Mr. President or a reggae album with the Dynamics…

Sarkozy, pourquoi est-il un danger pour l’industrie culturelle française ?
Sarkozy est un libéral autoritaire, c’est le marché qui dicte les choses, or si l’on écoute que le marché c’est des radios toutes pourries comme NRJ ou Skyrock qui dominent et qui écrasent tout avec une programmation d’à peine 8 titres par heure. Il n’y a plus d’accès à la culture et à la création. Il va remettre en cause le statut des intermittents, seul système garant de création et de proposition culturelle. Il n’y a qu’à voir ses soutiens pour comprendre le peu de goût et d’intérêt qu’il y porte, une rupture avec Mireille Mathieu et Gilbert Montagnié, c’est dur, et inquiétant. C’est l’inculture et la grossièreté au pouvoir.

Why is Sarkozy a danger to the French cultural industry ?
Sarkozy is an authoritarian free-marketeer, where it’s only the marketplace that dictates things. So, if folks listen to the marketplace, there would only be the worst radio stations like NRJ and Skyrock that would dominate and crush everything else by barely programming 8 songs an hour. Culture and creativity would no longer have their place. He will also jeopordize the status of freelance artists, the only system which guarantees creativity and available jobs for them. You need look no further than his supporters to understand what little taste and regard he has for them. Mireille Mathieu and Gilbert Montagnié ??? (Editor’s Note: Has-been performers who support the new French president) It’s difficult and unsettling. It just shows a complete lack of culture and that crass stupidity are at the reins.

Vinyl ou Mp3 ?
Vinyl for life! Le son analogique est bien meilleur. Le vinyl a une histoire ; les pochettes ont un intérêt. Alors qu’aujourd’hui, tu graves sur un cd tout gris sans savoir qui ou comment cela a été produit. Le vinyl est moins facile à transporter mais c’est comme de l’artisanat. C’est irremplaçable.

Vinyl or MP3?
Vinyl pour la vie ! Analogue sound is so much better. Vinyl has a story ; the sleeves have value. Today you burn a grey CD without knowing who or how it was produced. Vinyl is more difficult to transport, but it is like artisanship. It’s irreplaceable.

1 Comment

Filed under Afro-beat, DJ Julien Lebrun, Djeuhdjoah, DJs, Franck Biyong & Massak, Grace, Hindi Zahra, La Bellevilloise, Man Ray, Nicolas Sarkozy, Nightlife/ Vie nocturne, Patchwork, Politics / La Politique, Sandra Nkake, sexy French music, Tsinda, Vinyl

We Feed the World @ MK2 Cinémas

mini_film3796.jpg

Savor the flavor of your favorite foods now, while there is still time. The end is near!

Savourez les goûts de votre nourriture préférée aujourd’hui, lorsqu’il en reste du temps. La fin s’approche !

E., a filmmaker friend, told me he’d just sworn off eating chicken after seeing the new documentary by Erwin Wagenhofer, We Feed the World. My friend G. reaffirmed his faith in vegetarianism shortly after checking it out. Knowing I am still a reluctant omnivore, both encouraged me to see the film by rattling off its most damning revelation.: Although the world has the resources to feed 12 billion (with a « B ») people, children in the third world are litterally being assassinated by our everyday corporate business practices. The alarming accusation is attributed to the UN’s Jean Ziegler. After seeing the film last night, I would personally nominate him as President of the known universe (if ever democracy were widely practiced throughout).

E., un ami cinéaste m’a dit qu’il avait juré de ne plus jamais manger du poulet après avoir vu le nouveau documentaire, We Feed the World/ Le Marché de la Faim par Erwin Wagenhofer. Mon ami, G. a réaffirmé sa foi au végétarisme juste après l’avoir vu. Sachant que je suis encore omnivore à contrecoeur, tous-deux m’ont encouragée à voir le film en débitant sa révélation la plus accablante. : Bien que le monde ait les ressources pour nourrir 12 milliards personnes, les enfants du tiers-monde sont en train de se faire assassiner par les pratiques de nos multinationales au quotidien. Cette déclaration alarmiste est attribuée à Jean Ziegler de l’ONU. Ayant moi-même vu ce film hier soir, je le sélectionnerai comme président de notre Univers connu, (au cas où la démorcratie deviendrait un phénomène mondial).

If you have read, Eric Schlosser’s Fast Food Nation, you will clearly recognize the stomach-turning, money-grubbing tactics practiced by most of the mass-producing foodmakers of the Western world. While the film is more euro-centric in its condemnation of the food industry the message is the same. Almost worse than cigarettes, mass-produced food is more than worthy of its own medical disclaimer. What makes this film compelling is the explicit visual imagery a book just can’t provide, (i.e. live chickens being guillotined, the horrors of industrialised fishing, malnourished children drinking brown water in Brazil.) Don’t even get me started on all of the other negative global implications of mass-produced food. Be thankful I don’t have time to enumerate them all, and just know this film is definitely worth your time and money when it comes to a theater near you.

Si vous avez lu Fast Food Nation par Eric Schlosser, vous reconnaîtriez les tactiques écoeurantes et capitalistes pratiquées par une grande partie de l’industrie agro-alimentaire occidentale. Bien que le film soit plutot eurocentriste par sa condamnation de cette industrie, le message transmis reste le même. Bien pire que des cigarettes, la nourriture preparée en série susciterait bien un avertissement médical. Encore plus choquantes dans le film, sont les images explicites parfois difficiles à transmettre par écrit. (Ex. des poules vivantes passant à la guillotine, les horreurs de l’industrialisation de la pêche, et des enfants malnutris buvant de l’eau brune au Brésil). Je ne voudrais même pas commencer à vous parler de toutes les autres implications négatives de l’industrialisation de l’agroalimentaire. Heureusement pour vous, je n’ai pas le temps de tout énumérer ici, mais sachez juste que ce film mérite bien votre temps et le prix de l’entrée, lorsqu’il sera à l’affiche près de chez vous.

The film debuted at the Toronto Film Festival in 2005, and has been playing in Paris theaters (in German with French subtitles) since the end of April 2007. Check the film website for news on any upcoming US/ UK screenings.

Le film a fait sa première au Festival du Cinéma à Toronto en 2005 et se joue actuellement sur des écrans parisiens (en allemand avec des sous-titres en français) depuis la fin Avril 2007. Pour les informations sur sa première en salle au Royaume-Uni et aux USA, vérifiez le site officiel en allemand et anglais.

1 Comment

Filed under Current Event / Actualité, Documentary / Documentaire, Film / Cinéma, less than / moins de 10 euros, Politics / La Politique, We Feed the World/ Le Marché de la faim

ELECTIONS 2007: I Have a Dream – J’ai fait un rêve

I found this clip online posted by the CRAN (Conseil Representatif des Associations Noires) a fairly new organization here in France that is much like the NAACP in the USA. I saw this and thought, how funny that Ms. Royal and I finally have the same hairstyle ! (Trust me that never happens…) Anyway, consider this a teaser for my new column, “Elections 2007 : An Afro-(French-)American Votes in Paris” on my experiences voting in France compared to voting in the US (see links at top of page). As of now, I am hesitating between Sego and Bayrou, and would NEVER vote Sarko or that guy with the glasses. Will keep you posted.

J’ai trouvé cette séquence en ligne du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires), une organisation établie en France assez récemment qui ressemble à la NAACP aux Etats-Unis. Je l’ai vue et je me suis dit comment c’est drôle que Mme. Royal a enfin la même coupe de cheveux que moi ! (Croyez-moi ça ne m’arrive jamais…) Bref, je me sers de cela comme teaser pour ma nouvelle chronique «Elections 2007: Une afro-(franco-)Américaine vote à Paris », sur mes impressions entre voter dans les présidentielles françaises et américaines (voir les liens en haut de cette page). Pour le moment, j’hésite entre Sego et Bayrou, et ne voterais JAMAIS pour Sarko, ni pour le mec aux lunettes. Je vous tiendrai au jus…

3 Comments

Filed under An American Votes in Paris/ Une Américaine vote à Par, Black Paris / Paris Noir, Comedy / Comédie, Current Event / Actualité, François Bayrou, Jean-Marie LePen, Nicolas Sarkozy, Politics / La Politique, Presidential Election 2007 / Les Présidentielles 2007, Ségolène Royal